Relations avec les Autochtones

Établir des liens respectueux avec les peuples autochtones afin de favoriser une compréhension mutuelle.

Méthode d’amélioration de la performance des membres de CEPA

Le Canada et le monde comptent sur les pipelines pour se procurer en toute sécurité l’énergie dont ils ont besoin pour vivre et prospérer. Le programme Priorité intégritéMD de CEPA a pour but principal d’améliorer continuellement le rendement de l’industrie des pipelines d’énergie canadiens et de veiller à la sécurité de ceux qui vivent et travaillent à proximité des pipelines, tout en protégeant l’environnement.

Dans le cadre du programme Priorité intégrité, les membres de CEPA collaborent à l’échange de connaissances et d’innovations, en vue d’accroître le rendement de toute l’industrie sur le plan de la sécurité des pipelines, de la protection de l’environnement et des pratiques socioéconomiques. Cette initiative permet aux sociétés pipelinières de travailler ensemble afin d’améliorer l’industrie, en axant leurs efforts sur la sécurité, la transparence et une exploitation responsable. Leur but : atteindre l’objectif « zéro incident ».

10 priorités clés :

Cycle du programme Priorité intégrité
Le programme Priorité intégrité vise à ce que chaque priorité passe par un processus en six étapes, qui reçoit l’appui de CEPA et repose sur de solides fondements de communication stratégique et de gestion du changement.

Fermer

Les pipelines sillonnent souvent des territoires autochtones et c’est pourquoi ces communautés jouent un rôle important pour acheminer de façon sûre et responsable l’énergie dont vous avez besoin. Lorsque les pipelines traversent une réserve ou des terres traditionnelles, les membres de CEPA et la collectivité communiquent en vue de minimiser les effets sur cette dernière ainsi que sur l’environnement. Les membres collaborent également avec la communauté pour déterminer les avantages que le pipeline peut lui apporter à long terme, par exemple des emplois, de la formation et des possibilités d’affaires, dans le but de l’aider à croître et à prospérer. De surcroît, les membres de CEPA aident les Premières Nations, les Métis et les Inuits à renforcer leurs capacités, de sorte qu’ils puissent participer à des examens, à des évaluations, à des audiences et à d’autres aspects du processus de construction, de même que les diriger.

Engagements prioritaires

Tous les membres de CEPA disposent de vastes programmes de relations avec les Autochtones, qui contribueront à l’élaboration du document d’orientation du programme CEPA Priorité intégritéMD en la matière. Les membres se sont engagés à respecter les principes directeurs de CEPA sur les relations avec les Autochtones :

  • Reconnaître et respecter les diverses cultures, valeurs et croyances, ainsi que le caractère unique des collectivités autochtones.
  • Promouvoir des communications directes, honnêtes, continues et opportunes avec les collectivités autochtones.
  • Favoriser et encourager des mesures axées sur les Autochtones en matière d’emploi, d’éducation et de développement des affaires.
  • Élaborer, en collaboration avec des organismes autochtones, des stratégies de participation continue des Autochtones.
  • Encourager la prise de conscience et une bonne compréhension des enjeux propres aux Autochtones.
Étape de la priorité

Le programme Priorité intégrité vise à ce que chaque priorité passe par un cycle de six étapes, qui reçoit l’appui de CEPA et repose sur de solides fondements de communication stratégique et de gestion du changement.

En savoir plus sur le cycle et chaque étape.

Les pipelines sont-ils sûrs?

Oui, ils constituent le moyen le plus sécuritaire pour transporter l’énergie dont le Canada et le reste du monde ont besoin. De fait, les pipelines canadiens comptent parmi les plus sûrs au monde.

En 2018, le réseau de pipelines de transport du Canada, d’une longueur de 121 000 kilomètres, a acheminé 97 % du gaz naturel et de la production terrestre de pétrole brut du pays vers les gens qui en ont besoin (les 3 % restants ont été transportés par train ou par camion).

Des 1,6 milliard de barils de pétrole transportés par les membres de CEPA, un volume total de 11,3 barils a été déversé sans qu’on puisse le récupérer. Il s’est dissipé par volatilisation (un processus semblable à l’évaporation) et par la voie d’autres phénomènes naturels. Bien que cela ne représente qu’une partie infime de l’ensemble du pétrole transporté, aucun déversement, quelle qu’en soit l’ampleur, n’est acceptable pour les membres de CEPA, qui s’efforcent de parvenir à l’objectif commun « zéro incident ».

Les membres de CEPA travaillent ensemble pour améliorer continuellement des normes et des bilans de sécurité qui figurent déjà parmi les meilleurs au monde. Plus de 51 000 kilomètres de pipelines de transport ont été inspectés de l’intérieur en 2018, et plus de 2 600 fouilles d’intégrité ont été effectuées pour vérifier toutes les anomalies détectées. Des centaines d’exercices ont été menés pour veiller à ce que les équipes d’intervention d’urgence des sociétés membres de CEPA soient bien préparées. Plus de 2 milliards de dollars ont été dépensés au chapitre de la surveillance, afin de transporter votre énergie en toute sécurité.

Le Canada et le reste du monde auront encore longtemps besoin de pétrole et de gaz, et ils peuvent compter sur les membres de CEPA pour les leur procurer de la façon la plus sûre et responsable possible.

Fermer